Vous êtes ici : Accueil Rencontres et étude Lire Freud à Chalons L'angoisse un affect qui ne trompe pas

L'angoisse un affect qui ne trompe pas

Le statut particulier de l'angoisse parmi les affects a été souligné par Freud. Il a dégagé l'angoisse comme signal et notamment comme signal qui provoque le refoulement.

 

 

Lacan a reformulé cette place particulière de l'angoisse en tant qu'affect qui ne trompe pas.

Si l'angoisse ne trompe pas, c'est qu'elle pose la bonne question, celle du désir, et qu'elle fait résonner chez le sujet névrosé la question du réel.

A cette question du désir et du réel, le sujet est confronté dès l'enfance. En rendent compte peurs, cauchemars, terreurs fréquentes à cette période, sans doute temps nécessaire à la mise en place du fantasme.

L'adolescence, moment privilégié de la rencontre, et notamment de la rencontre avec l'Autre sexe, s'accompagne fréquemment d'angoisse, poussant parfois au passage à l'acte (fugue, acte suicidaire).

L'angoisse est un affect prévalent dans la névrose ; pour autant, elle n'est pas absente dans la psychose.

C'est ce statut particulier de l'angoisse dans ses différentes manifestations que nous proposons d'étudier cette année, ainsi que ses conséquences cliniques : Faut-il désangoisser ? Y a-t-il un bon usage de l'angoisse ?

AUDITORIUM DE LA BIBLIOTHEQUE–

Rue Léon Bourgeois –

CHALONS EN CHAMPAGNE

Entrée libre 

Renseignements : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Télécharger l'affiche du cycle 2011-2012

Mardi 11 Octobre 2011 : L'angoisse, avec Freud et après ...

Mercredi 14 Décembre 2011 : Pourquoi les enfants en viennent-ils à avoir peur ?

Mardi 17 Janvier 2012 : L'adolescence, une rencontre fréquente avec l'angoisse.

Mardi 27 Mars 2012 : Le sujet psychotique, quelle angoisse ?

Mardi 22 Mai 2012 : Guérit-on de l'angoisse ?