Vous êtes ici : Accueil Rencontres et étude Pratiques inédites à Lille Rencontre Psychanalyse-Champ social. Cycle 2014

Rencontre Psychanalyse-Champ social. Cycle 2014

Le Cycle de Rencontres Psychanalyse et Champ Social
" Temps des Pratiques Inédites "

propose au travail cette année le thème :

" Au delà du diagnostic, la destinée de l'enfant "

- Télécharger l'affiche.

- Télécharger le bulletin d'inscription.

- Télécharger l'argument.

Éducateurs, psychologues, juges, assistants sociaux, médecins … sommes appelés quand, avec un enfant ou un adolescent, un « ça ne va pas » se fait jour.

Que ce soient les parents ou l’école, en général, qui notent des problèmes de décrochage scolaire, d’apprentissage, de manque d’intérêt, d'agitation, de violence, de mutisme, de transgressions à la loi, etc., à chaque fois, ce sont les difficultés d'un sujet à établir des liens avec le monde qui l'entoure.

La question se pose alors de savoir sur quoi se fondent ces liens. Sont-ils inscrits dans l'ordre naturel ? Dépendent-ils d’une bonne éducation, de l’environnement social et familial ? Tout se joue-t-il à la naissance ?

Dans les CMP, les CAMSP, les SESSAD, les tribunaux, au sein de l’ASE, mais aussi dans nos pratiques privées, nous sommes parfois amenés à rencontrer des enfants pour lesquels un diagnostic a été posé tentant nommer ce qui ne va pas. Notre époque oriente le diagnostic sur la notion de trouble sur fond de déficit : troubles des apprentissages, troubles des habilités motrices, troubles de la communication, troubles de l’alimentation, troubles de l’attachement, TOC, TDAH, TED, etc. La liste est longue.

Par ailleurs, pour des enfants des diagnostics médicaux sont posés à la naissance ou à sa suite en lien à des maladies organiques ou génétiques graves.

Nous tenons à affirmer ceci : aucun accident biologique, génétique ou social, pour « traumatique » qu’il soit ne pourra décider de la destinée du sujet.

Si le propos est fort il ménage avant tout un espace de réalisation du sujet qui est, lui, effet du langage.

Que peut alors offrir une prise en charge de ces enfants quand elle est orientée par la psychanalyse de Freud et de Lacan ? 

Au cours des quatre rencontres prévues, des praticiens de l’enfance se proposent de témoigner, à partir de leur clinique, de ce point de rencontre entre un sujet désirant - le clinicien - et un sujet en grave souffrance - l’enfant. Cette rencontre ouvre pour l’enfant la voie de son désir et de sa responsabilité, au-delà de tout diagnostic.

Ainsi, ils nous parleront des parcours de ces sujets pour lesquels l’horizon semblait réduit à l’objet d’un suivi.

L’orientation lacanienne permet le retournement que l’oracle de l’Autre fait peser sur le sujet en une décision de l’être : quel est mon désir ?

Une voie singulière, non collectivisable, s’ouvre alors à l’enfant. Un gain de vie se fait jour, autant pour les parents que pour les praticiens, qui d'un désir assuré pari pour la naissance d'un sujet.

 

Betina FRATTURA, Pierre-Yves GOSSET, Jean-François REIX, Colette VANBEUGHEN.

Comité d’Organisation - ACF-CAPA -