Vous êtes ici : Accueil Séminaires Les désordres de la modernité

Les désordres de la modernité

Dans la plupart des cultures, des traditions mettent en scène des forces contraires qui se disputent l'univers, qui organisent ou désorganisent les contrats sociaux, qui structurent ou déconstruisent l'individu en un combat nécessaire et sans fin. Ordre et désordre sont ainsi au cœur du mouvement du monde et en signent la vitalité comme la destruction. (Texte de présentation de l'exposition Les Maîtres du désordre au Musée du Quai Branly, Paris 2012.)
Le XXIe siècle pourrait s'avérer comme le moment de transformations majeures au niveau de l'organisation des liens sociaux, dans nos sociétés occidentales : famille, filiation, mariage, usages et traitements du corps - qui se trouvent redessinés et transformés, depuis la conception jusqu'à la mort - font l'objet de débats et nourrissent quotidiennement les médias.
C'est un fait, les repères structuraux qui réglaient les échanges ne valent plus pour tous. À chacun revient maintenant la charge d'inventer son propre rapport au monde, singulier. Cette liberté inédite est aussi une contrainte et s'accompagne souvent d'un certain égarement, d'une instabilité, d'un sentiment de précarité : ce qui vaut ici et maintenant ne vaudra peut-être plus demain.
En son temps, Freud a déchiffré le retentissement des phénomènes de société sur le symptôme. Aujourd'hui l'expression du malaise dans la civilisation se trouve modifiée. De nouvelles utopies de la communication voient le jour. Les symptômes changent.
La fonction de la parole est touchée.
Des avancées scientifiques et technologiques, couplées aux exigences du capitalisme en crise, proposent une multitude de réponses qui sont autant d'objets périssables et remplaçables qui inondent le marché,
Si les psychanalystes n'ont pas de réponse universelle à ces problèmes, ils reçoivent des demandes qui en sont l'écho.
Lors des six soirées de ce séminaire à plusieurs voix, nous tenterons une lecture de certains de ces phénomènes qui affectent le réel, le symbolique et l'imaginaire, (RSI), en puisant dans l'enseignement de Lacan, mais aussi dans la clinique, dans l'actualité, dans la culture de notre époque, culture du spectacle, de l'éphémère et de l'image.
Nous prendrons appui sur la lecture du Séminaire inédit de J-A Miller et d'E. Laurent : L'Autre qui n'existe pas et ses comités d'éthique.
Cc séminaire d'étude, se tiendra à Saint-Quentin.
Il résulte du travail d'un cartel composé de Marie-Rose Alenda Leclère, Patrice Destrez, Marie-Jeanne Granier. Catherine Stef, avec Jean-Philippe Parchliniak.
Le séminaire d'étude est ouvert.
Dates
15 janvier 2013
26 mars 2013
14 mai 2013
25 juin 2013
24 septembre 2013
19 Novembre 2013
À 20H45
Restaurant Champs Élysées
à Saint-Quentin